Signaler

L'adolescence [Résolu]

Créer une discussion EmilieJo - Dernière réponse le 27 avril 2016 à 16:49 par Marjolaine
Coucou,

Je fais appel à vous car mon grand arrive dans la phase difficile de la puberté.
J'aimerais avoir vos retours d'expériences car entre les "personne ne me comprend" et "toute façon je n'irai plus à l'école", j'avoue perdre patience.

Merci d'avance.
Utile
+1
plus moins
L'adolescence, cette période bien délicate que l'on redoute.
Très sincèrement, je pense qu'il n'y a pas de bonnes ou mauvaises façons de faire.
Essayer de communiquer au mieux avec lui, de respecter son jardin secret tout en l'encadrant car vous êtes son parent.

J'entends souvent des parents dirent : Oui mais tu n'as pas 18 ans, tu ne fais pas ce que tu veux.

Cela ne dépend pas de l'âge nous sommes parent à vie et c'est à nous d'imposer les règles et de tout faire pour que le jeune adolescent devienne un adulte responsable et respectable.

Communiquez calmement avec lui, évitez d'empiéter trop sur son intimité et restez maître de la situation, je suis certaine que tout se passera bien, c'est une étape inévitable.
EmilieJo alexandra hebert - 26 avril 2016 à 19:56
C'est vrai Alexandra, on a tendance à dire cette phrase un peu trop familièrement peut être une façon de se dire qu'ils sont encore un peu à nous jusqu'à 18 ans alors que ce sont bien des êtres à part entière.

J'empiète parfois un peu trop sur son terrain sans le laisser respirer et je pense que c'est là d'où vient le problème je ne le laisse pas faire ses propres expériences et erreurs.

Merci Alexandra pour vos conseils.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Nos deux enfants sont ados (17 et 14 ans). C'est parfois difficile mais avec mon mari on essaie de dialoguer le plus possible avec eux. Quand on estime cela nécessaire on leur parle de nos expériences d'ados. Par exemple quand ma fille a eu, il y a deux ans, des propos inquiétants sur le sens de la vie, mon mari lui a parlé de son mal-être quand il était ado.
Vous n'échapperez sans doute pas au «ah bon, toi t'étais comme ça, toi t'as fait ça ?!» mais vos anecdotes vous rendront plus accessible aux yeux de votre fils et plus légitime quand vous voudrez lui offrir votre aide. En tout cas pour nous cela a été très profitable. Bon courage à vous.
EmilieJo Nena - 26 avril 2016 à 19:54
Bonsoir Nena,
Je comprends afin qu'il comprenne que nous aussi nous avons été jeune et nous avons eu des déceptions ou autre.
Je vais essayer de faire cela, j'ai également pris la décision de m'organiser une journée rien que lui et moi pour aller au cinéma et manger un fast food entre parent et enfant pour parler, se confier et j'en profiterai pour me livrer un peu plus à lui.

Merci Nena pour votre retour.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
De mon côté j'ai eu une adolescence assez difficile justement parce que je me sentais ni étouffée ni trop couvée mais juste pas écoutée.
Prendre en compte son avis, le remettre à l'ordre quand il faut, lui imposer des règles mais surtout accepter sans forcément être d'accord son opinion.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !